Si tu te bats pour tes droits, tu es un marginal

Published on June 13 2013

Voici des images parmi des centaines d'images qui circulent sur le net qui m'ont particulièrement marqué.

Les gens qui sont dans les rues sont comme vous et moi. Non mieux, ils arrivent à dégager quelque chose de beau, toute cette protestation, cette résistance se fait dans l'art (sous toutes ses formes) et en musique (comme vous avez pu le constater dans les précédents articles).

Ce qui se vit actuellement dans ce pays est historique. Pas seulement parce cela implique des millions de gens mais c'est surtout la manière de faire, la place accordée à l'art, à l'amour, à la tolérance, et l'humour qui déborde de chaque pancarte, chaque slogan, chaque tweet et commentaire qui valent le coup de se poser quelques secondes, où que vous soyez, et de regarder de plus près cette exemplaire et curieuse résistance.

Les gens dansent...

Les gens dansent...

Récital de piano...

Récital de piano...

Si tu te bats pour tes droits, tu es un marginal

*Voici comment nous #occuponsgezi, et comment nous protestons contre le gouvernement qui nous qualifie de marginaux, de provocateurs, de pilleurs etc...

Nous nous battons pour l'amour. L'amour que nous portons à la République Turque, l'amour de notre liberté et de nos droits.

Soutenez la Turquie, nous vous en remercions!

Repost 0
Comment on this post