Nos Mères - Annelerimiz - Our Mothers

Published on June 26 2013

Je tenais impérativement à vous parler de nos mères car elles ont eu une place importante dans la Résistance.

Au début, comme partout dans le monde, nos mères étaient réticentes à ce que leurs enfants descendent dans les rues. Les premiers jours, elles appelaient sans cesse leurs enfants pour s'assurer qu'ils allaient bien. D'ailleurs, autant vous dire qu'elles mettaient la dose au niveau du chantage... Nous avions droit à des "Si tu vas aux manifestations, sache que je regretterai de t'avoir allaité" (honnêtement, c'est très compliqué à traduire comme expression et les dictionnaires ne m'ont pas été d'une grande aide).

Puis les jours qui ont suivi les remarques ont changé... "N'oublies pas de recharger ton portable pour que je puisse te joindre"..."As-tu pensé à prendre des lunettes de plongée et du citron avec toi" (le citron a été utilisé comme médicament lorsque les gens se sont fait gazés, ils en mettaient sur leur yeux pour éviter que ça brûle).

Puis nos chères mères ont fini par nous dire... "Chéri(e), t'inquiètes pas si je ne suis pas à la maison ce soir, je serais avec Tante Machine à Taksim, ne t'en fais pas je ferais attention"... :)

Et oui car notre combat est leur combat. Nous sommes le fruit de leurs entrailles. Fallait pas qu'ils nous gazent. Nous sommes leurs enfants, leur bataille. Daniel Balavoine, sort de ce corps!

Bref. Tout ça pour vous dire, que dans une société où 'culturellement' la femme et plus encore la mère est censé être à la maison pour prendre soin de sa famille, ces mêmes femmes ont décidé de sortir exprimer leur mécontentement sur le terrain. Laissons de côté la culture et la société, il s'agissait aussi d'aller contre tout ce qu'elles avaient appris à leur enfants ; ne pas élever la voix, ne pas se mettre en danger, ne pas aller contre l'autorité. Il faut remettre les choses dans leur contexte. Nos parents ont vécu une période sanglante vers la fin des années 70. Des dizaines de milliers d'étudiants se sont entre-tués à cause d'idées politiques différentes, des milliers de jeunes ont disparu, d'autres ont été torturés et tués.

Nos parents ont perdu des amis, de la famille, ont même dû fuir le pays...

C'est pourquoi voir nos mères avec nous étaient un symbole fort.

Par ailleurs c'était très touchant, très humain et ça a donné des choses assez drôles :) .

La preuve en image.

Une chaîne humaine a été formée par nos mères tout autour du rassemblement à Taksim. Les enfants étaient donc à l'arrière et les mères au premier rang.
Une chaîne humaine a été formée par nos mères tout autour du rassemblement à Taksim. Les enfants étaient donc à l'arrière et les mères au premier rang.Une chaîne humaine a été formée par nos mères tout autour du rassemblement à Taksim. Les enfants étaient donc à l'arrière et les mères au premier rang.

Une chaîne humaine a été formée par nos mères tout autour du rassemblement à Taksim. Les enfants étaient donc à l'arrière et les mères au premier rang.

"Résistemonenfant" Masque à gaz en dentelle :)

"Résistemonenfant" Masque à gaz en dentelle :)

Nos Mères - Annelerimiz - Our Mothers
"Tayyip, est-ce que tu t'es déjà pris des coups de pantoufles par ta/une mère?"

"Tayyip, est-ce que tu t'es déjà pris des coups de pantoufles par ta/une mère?"

"Maman emmènes moi à Taksim"

"Maman emmènes moi à Taksim"

Nos Mères - Annelerimiz - Our Mothers

"Élevez au moins 3 enfants"

Cette phrase vient en réponse au Premier Ministre qui nous ordonne d'avoir au moins trois enfants. Enfin, plutôt à ces électeurs, pour qu'ils puissent être de plus en plus nombreux.

Car toute personne censée se demanderait avant de faire ces enfants si elle sera capable ou non de les élever. Car qui dit enfant dit temps+argent.

Mais comme notre premier ministre à la science infuse, il sait ce qui est bon pour nous ou pas. Et faire trois enfants, c'est bien. C'est bien car les seules personnes qui l'écoutent sont ces électeurs. Et qu'eux vont aller copuler pour nous pondre trois électeurs potentiels et ainsi de suite.

Et nous dans tout ça? Et bien ce qui NOUS importe c'est de les élever correctement. Et d'ailleurs, cher premier ministre, je vous adresse une question qui était partout dans les manifs. Êtes-vous sûr de vouloir trois enfants comme nous?

Go Mamie!

Go Mamie!

A gauche vous pouvez voir inscrit sur son bras son groupe sanguin. Beaucoup de manifestants ont fait de même au cas où ils seraient blessés et inconscients. A droite vous pouvez voir la même dame sur un brancard. On pense qu'elle a fait un malaise à cause des tonnes de gaz qui ont été jetés.A gauche vous pouvez voir inscrit sur son bras son groupe sanguin. Beaucoup de manifestants ont fait de même au cas où ils seraient blessés et inconscients. A droite vous pouvez voir la même dame sur un brancard. On pense qu'elle a fait un malaise à cause des tonnes de gaz qui ont été jetés.

A gauche vous pouvez voir inscrit sur son bras son groupe sanguin. Beaucoup de manifestants ont fait de même au cas où ils seraient blessés et inconscients. A droite vous pouvez voir la même dame sur un brancard. On pense qu'elle a fait un malaise à cause des tonnes de gaz qui ont été jetés.

Repost 0
Comment on this post